Les pratiques somatiques et l’embodied yoga

Les pratiques somatiques

Les pratiques de mouvement somatique ne sont pas nouvelles. Elles sont cependant moins mises en lumière que les pratiques de yoga qui poussent les personnes qui pratiques à dépasser leurs limites physiques, pour la dépense des calories et recherche de la performance. Les corps très athlétiques, les postures de yoga de type handstand ou headstand sont plus instagramables que les pratiques somatiques plus subtiles, moins faciles à capturer.

Soma (du grec ancien) c’est le corps comme on le perçoit depuis l’intérieur, au niveau des sensations. L’éducation somatique est le champ disciplinaire de ces méthodes qui s’intéressent à l’apprentissage de la conscience du corps en mouvement dans son environnement social et physique

Cela fait près de cent ans que les pratiques somatiques existent. Elles se sont tout d’abord développée en Europe avec Mathias Alexander qui a commencé à perdre sa voix : étant acteur, il a cherché activement des moyens d’y remédier, puis Moshe Feldenkrais qui a pu réapprendre à marcher grâce à une prise de conscience des sensations par le mouvement. Aux Etats Unis dans les années 60, Bonnie Bainbridge Cohen crée le Body-Mind Centering, une approche innovante de la santé, du mouvement et du travail corporel. Ces 3 techniques ont en commun que leur créateur ont expérimenté différentes techniques sur elles-mêmes et en sont venues à mettre au point leur propre pratique innovatrice.

Les pratiques somatiques incluent également de nombreuses écoles de danse contemporaine, la méditation, le taichi, certains arts martiaux et de nombreuses techniques psycho-corporelles et bien-sûr le yoga.

Embodied yoga versus les autres types de yoga

La traduction en français du mot embodiment est incarnation ou incorporation mais on ne parle pas de yoga incarné ou incorporé, donc par facilité on utilise le terme de embodied yoga

De nombreuses personnes qui que disent le yoga est forcément embodied, et c’est en effet le cas. On va voir que ce qui différencie le hatha ou vinyasa yoga et l’embodied yoga c’est l’utilisation des techniques somatiques.

Récemment on entend beaucoup parler de l’embodied yoga car c’est en effet un nouveau courant dans le yoga avec des écoles comme Embodied flow TM de Tara Judelle et Scott Lyons, Embodied Yoga Principles de Mark Walsh pour ne citer qu’eux. Ils ont tous les 3 pratiqué avec Bonnie Bainbridge Cohen et incorporé dans leur pratique les principes du Body Mind Centering.

Les techniques somatiques et l’embodied yoga nous permettent de nous tourner vers la forme à l’intérieure de notre vaisseau corporel plutôt que de se concentrer sur la forme extérieure. L’embodied yoga est donc moins focalisé sur la performance de la posture, beauté de la séquence et les alignements mais sur l’expérience des sensations et les effets produits par le mouvement. On met l’accent sur la perception et l’expérience interne, reliant ainsi véritablement notre esprit au mouvement.

Embodied yoga et philosophie tantrique non duale

Ces écoles de yoga ont en commun de combiner les techniques du yoga : postures (asanas), respiration (pranayama), méditation (dyana) aux pratiques somatiques dont le mouvement libre et le toucher. Elles s’appuient aussi sur la philosophie yogique tantrique dite non duale, car elle n’oppose pas, ne sépare pas l’être humain à la nature, à la terre, aux animaux. C’est le concept de wholeness (complétude, intégralité). On parle de corps-esprit ou body-mind, car le le corps et l’esprit ne font qu’un.

Bénéfices des pratiques somatiques

Grâce au pratiques somatiques et au mouvement libre, on va permettre d’augmenter la conscience de son corps, d’expérimenter ses sensations et d’accéder à ses émotions en bypassant le cerveau. C’est une méditation en mouvement qui permet d’accéder à un état de conscience plus haut, de se sentir plus libre et potentiellement de se libérer de schémas physiques et mentaux qui nous limitent.

La conscience est selon Bainbridge Cohen, initiée au travers du mouvement au niveau cellulaire. « Le cerveau est le dernier à être informé ».

C’est ainsi que les pratiques somatiques sont utilisées comme thérapie pour rééduquer le système nerveux, modifier des schémas physiques et mentaux internalisés depuis des années, voire depuis notre enfance.

Ces schémas sont déterminés par nos expériences passées, à travers lesquels nous agissons, réagissons et qui conditionnent nos futures réponses. Tant que nous ne sommes pas conscients de ces schémas, nous agissons de manière pré-déterminée sans choix ni possibilité de changer nos actions/réactions aux situation de la vie. Mais au niveau cellulaire ces schémas n’existent pas, et en contactant notre système nerveux au niveau cellulaire le changement devient possible.

Quand la conscience est éveillée dans ces organes et tissus, on peut sentir leur présence, mobilité et modifier leur fonctionnement. Comme pour les autres zones du corps, amener la conscience au niveau des tissus du système nerveux permet d’énergiser, relâcher et renforcer le cerveau et les nerfs.

Yoga flow et mouvement somatique

Le mouvement somatique (ou mouvement libre) se combine merveilleusement avec une séquence d’asanas. La méditation et la respiration permettent d’être présents dans son corps, d’amener une intention à sa pratique.

Au début, le mouvement somatique peut sembler peu familier et troublante car cela nous change de l’expérience habituelle de notre corporalité et de notre façon d’interagir avec le monde. La pratique est guidée en musique avec des invitations à bouger mais pas d’instruction. Il n’y a pas de juste ou faux, chaque personne a une expérience différente dans son corps.

On peut ainsi explorer de nouvelles manières d’initier le mouvement et créer la connexion ultime entre l’esprit et le corps et le corps.